Devant l’enthousiasme unanime des spectateurs, le Théâtre des Allobroges est ravi d’accueillir pour la deuxième fois Le Ballet Junior de Genève dont le rayonne¬ment juvénile et l’irrépressible amour du mouvement séduisent toutes les générations.

Une carrière de danseur est jalonnée de moments-clés, d’autant plus importants que la carrière est souvent brève. Or le passage de la formation à la vie professionnelle constitue un pas important pour les danseurs en herbe. Ils bouillonnent d’énergie, de spontanéité artistique et sont confiants en l’avenir, pourtant, au regard de la concurrence qui sévit dans ce milieu, une professionnalisation plus poussée peut constituer une passerelle bienvenue vers le monde professionnel.
En formant des professionnels de haut niveau, le Ballet Junior de Genève constitue un véritable vivier, sans cesse renouvelé, de danseurs et chorégraphes invités qui nourrissent. Diffusée dans de nombreuses villes européennes, la compagnie présente chaque année des programmes composés de créations et de reprises, attirant un nombre croissant de spectateurs.

Au programme de cette soirée :

"Pulsework" du chorégraphe suédois Alexander Ekman.
Danseur de tout premier plan au NDT2 (Jiri Kylian), Alexander Ekman devient chorégraphe en 2006. Il a imaginé des pièces pour près de 45 compagnies. Recherché pour ce don unique qui est celui d’allier jeu d’esprit et goût du jeu, il créera une pièce à l’automne 2017 pour l’Opéra National de Paris.
Dans chacune de ses créations, Alexander Ekman ménage un moment qu’il consacre au mouvement et au rythme pur. Il pousse au paroxysme ce plaisir dans «Pulsework», exercice de style jouissif, au cours duquel les danseurs battent le rythme en usant de leur souffle, de leurs rires et de leur corps comme de véritables instruments de percussion.

BILL
Chorégraphie : Sharon Eyal & Gai Behar
Musique : Ori Lichtik

Pièce créée pour la Batsheva Dance Company en 2010
Cette pièce, regroupant une vingtaine de danseurs, a été présentée pour la première fois par le BJG au printemps dernier dans le cadre du prestigieux Festival Steps.
La complexité kaléidoscopique de la chorégraphie hypnotise sur fond de rythmes palpitants. Bill nous plonge dans des recoins obscurs, là où la pensée fait place à l’instint ! Une pièce à découvrir

Une danse méticuleusement organisée où les corps protestent…

Nouvelle pièce :
Chorégraphie Emanuel Gat
Pour le Ballet Junior de Genève, Emanuel Gat nous fait le plaisir de re-créer deux des pièces présentées dans «Works» : «Comme on dit chez nous, si il pleut, c’est qu’il va pleuvoir’ et «Couz».
Ces pièces parlent d’ajustements aux différents groupes, petits ou grands. De changement d’échelle, de la mécanique des groupes humains. La chorégraphie comme expérience dans les études sociales, la prise de décision, les stratégies collabo-ratives, la question de l’efficacité, l’égalité et la répartition des ressources. Le travail s’articule autour des relations «cause et ef¬fet» entre la responsabilité et la liberté. Il s’agit aussi d’examiner le rôle de l’interprète en tant que créateur en scène.

La danse d’Emmanuel Gat subjugue par son extrême délicatesse…